Opérateur de saisie : le métier et les missions

Le secteur de la saisie de données est en pleine expansion. Pourquoi ? Parce que la saisie de données est une tâche épuisante. Et tout le monde a besoin de quelqu’un pour le faire. Le mieux est de passer par les mains d’un professionnel. Et ce professionnel justement c’est l’opérateur de saisie. Ce dernier a véritablement remplacé la dactylo avec plusieurs compétences en plus.

L’opérateur de saisie : définition du métier

Un opérateur de saisie est en charge de nombreux travaux. En effet, il est celui qui doit classer, pointer, et surtout vérifier les documents qui vont être saisis. L’opérateur de saisie peut être engagé par des entreprises tout comme des particuliers. Le travail qu’effectue l’opérateur de saisie se fait avec l’aide d’outils informatiques. L’enregistrement de données alphanumériques fait partie des attributions des opérateurs de saisie, tout comme celles des données numériques, ou encore comptable. L’opérateur de saisie dans le cadre des services qu’il propose est également en charge de faire le tri ainsi que la distribution du courrier. Tout comme il peut se charger de la gestion de commande ainsi que de la gestion des stocks des fournitures d’un bureau. En bref, le travail se fait sous des conditions strictes mentionnant des consignes précises ainsi que des délais à respecter. Les missions de l’opérateur de saisie sont nombreuses. Il est question de la réception des documents et données à traiter. Mais également de la vérification du contenu des documents et données en question. La saisie se fait à l’aide des outils numériques. Et l’opérateur de saisie doit pouvoir contrôler et faire un suivi des modifications des données.

Les compétences techniques nécessaires à l’opérateur de saisie

La principale mission de l’opérateur de saisie est d’alimenter les bases de données qui lui ont été commandées. Il est donc normal qu’il dispose de certaines compétences techniques pour pouvoir faire son travail. Ces compétences font mention du fait de savoir utiliser les logiciels de transcription. Mais aussi de savoir maitriser les autres outils informatiques spécifiques à son travail. Comme il est question d’établir une base de données, l’opérateur de saisie doit donc pouvoir maitriser les traitements de texte, les tableurs et autres. Il est également en charge de prendre des notes et de retranscrire ces derniers rapidement. C’est également à l’opérateur de saisie dans le cadre de ses missions de rédiger des comptes rendus de réunion fidèles et précis. Le plus important pour un opérateur de saisie est de savoir faire preuve d’organisation et pouvoir hiérarchiser les nombreuses tâches qui lui sont confiées. Et bien entendu, l’opérateur de saisie doit pouvoir maitriser les techniques de classement ainsi que d’archivage.

Les informations en plus à connaitre sur l’opérateur de saisie

Pour information, l’opérateur de saisie est capable de faire un travail dans des structures diverses. Ces structures concernent les cabinets d’avocats, de médecins, de comptables, la banque et ainsi de suite. Pour ce qui est de devenir un opérateur de saisie, il faut disposer un niveau Bac ou Bac plus. Le plus souvent le Bac professionnel secrétariat ou un Bac technologique STG est conseillé. Les interlocuteurs peuvent y ajouter des formations également comme des formations administratives spécialisées. Pour pouvoir faire son travail, l’opérateur de saisie doit avoir à cabinets d’avocats, de médecins, de comptables nécessaires. Le métier d’opérateur de saisie est également évolutif. En effet, au terme de plusieurs années d’expérience il est possible de se tourner vers d’autres branches plus administratives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.