L’économie d’argent est primordiale pour un freelance. En effet, il n’existe pas de petites économies. Pour pouvoir gérer au mieux votre temps et votre argent, votre qualité principal sera de loin l’argumentation.  Dans cet article, nous vous proposerons de méthodes dans la trésorerie du freelance.

La trésorerie du freelance : l’anticipation comme clé du succès

Si vous êtes un consultant en portage salarial, nous pouvons facilement envier votre situation. En tant que consultant porté,  la délégation des tâches administratives tels que la comptabilité ne vous affecteront pas. En effet, c’est le rôle de la société en portage salarial d’agir en intermédiaire entre le consultant et l’entreprise cliente . en ce qui concerne les impôts, être consultant porté permet d’être prélevé à la source dés 2019. Par conséquent, du côté des consultant indépendants, la trésorerie du freelance est à gérer par soi-même.

Par conséquent, l’anticipation est donc crucial dans la trésorerie du freelance.  Peut importe son le métier de freelance qu’il occupe, des prérogatives reviennent pour tous les indépendants. Premièrement, pensons à toutes les dépenses nécessaires tels que les factures de gaz et d’électricité, les assurance, le loyer et la taxe d’habitation. En cela s’ajoute l’abonnement téléphonique, les activités culturelles et sportives.

La trésorerie du freelance :  les technologies pour orchestrer votre gestion

L’utilisation des nouvelles technologies permettent de déléguer des tâches qui vont feront gagner en temps. Pour cela, les tableurs, applications et logiciels sont efficaces. De plus, l’automatisation des calculs évite d’être chronophage.

Pour des outils de qualité, on peut déjà parler de Excel qui est très efficace pour gérer ses échéances. Pour un usage plus poussé, vous avez aussi Bankin’ qui est une application gratuite   permettant un paramétrage poussé. En effet, vous pourrez y voir l’évolution des frais fixes, la prédiction des soldes ou encore l’automatisation des virements ou encore la publication de rappels en cas de retards.

Vous pourrez aussi trouver Linxo et Busge qui vous proposeront des services similaires et gratuits.

L’un des éléments principaux de  la trésorerie de freelance est aussi l’épargne. Pour cela, le premier conseil est de calculer ce qu’il nous reste après le retrait des charges du revenu. En planifiant cela, on permet de se mettre à l’abri d’éventuels dépenses imprévues.  En effet, le porte-feuille peut rapidement subir les dégâts d’une réparation automobile voire d’un changement. L’une des solutions à cela est la solution 50/30/20.  Plus précisément, vous pouvez consommer  50% de votre salaire pour les dépenses journalières, 30 pour cents seront destinés aux loisirs et achats de satisfaction tandis que le reste est à épargner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *