Lutter contre les TMS

Les TMS ou troubles musculo-squelettiques marque beaucoup notre société actuelle étant donné que ces troubles atteignent de plus en plus de gens, notamment dans le monde professionnel. Entraînant de lourdes conséquences comme plusieurs arrêts de travail, et des désagréments sur plusieurs parties du corps, il est important de faire attention à cette maladie liée au travail. Pour ne pas subir cette pathologie, il est préférable de le prévenir. Mais comment ? Avant de répondre à cette question, faisant tout d’abord un petit tour d’horizon sur ce que sont réellement les TMS.

Les TMS et ses différentes causes

Les TMS sont en effet, un ensemble de pathologies touchant les muscles, les tendons, les articulations ainsi que les nerfs. Ce sont des maladies qui commencent par une gêne, mais qui s’aggravent de jour en jour pour ensuite entraîner des douleurs. C’est bien pour cela qu’il est toujours recommandé de faire une formation TMS. Ils touchent généralement les parties telles que le poignet, les mains ainsi que les doigts.

Les TMS proviennent d’innombrables causes. On ne saurait tous les cités, mais pour vous éclairer un peu, découvrez ci-dessous certaines d’elles :

  • Les mouvements répétitifs : enchaînant des mouvements répétitifs comme le travail à la chaîne. Sans s’octroyer de petites pauses, notamment régulières, un individu risque de présenter un TMS.
  • Une position maintenue pendant de longs moments
  • Les vibrations : elles sont dues aux outils vibrants que l’on tient à la main.
  • La manutention de lourdes charge, et cela pendant de longs moments.
  • Des postures contraignantes : ce sont des postures défavorables comme une position courbée. Avec une formation TMS, il est plus facile de comprendre les pathologies induites par les gestes et postures inadéquates.
  • Une position assise pendant de longues périodes : quelle que soit l’activité, le corps a besoin d’être actif tout en bénéficiant en même temps de petites pauses. Une position assise trop prolongée sera une source de TMS.

Lorsqu’un employé souffre des TMS, les conséquences peuvent être graves. Les risques d’inaptitudes professionnelles sont grands. Il risque des absences fréquentes, une baisse de performance et finit par perdre son emploi. Cela engendre aussi de lourdes conséquences néfastes pour un employeur. Cela concerne les enjeux financiers que doit subir ce dernier, car il doit par exemple participer à l’indemnisation de l’absence du salarié, l’image de marque de la compagnie se dégrade, etc. Pour ne pas arriver à de telles extrémités, il est plus judicieux de prévenir les TMS. Il est encore plus judicieux de faire une formation TMS.

 

Les différentes précautions pour éviter les TMS

Pour que vous soyez toujours productif dans votre travail et pour ne pas présenter des signes de TMS qui empireront à la longue, il n’y a rien de mieux que de prévenir cette maladie. Voici quelques listes essentielles des choses à faire pour y arriver :

Récupérer en ayant une bonne nuit de sommeil

Comme les temps sont durs, il est tout à fait logique de travailler, même encore plus qu’il ne faut pour atteindre ses objectifs. Mais, il ne faut pas oublier que le corps a besoin de se remettre de tous les efforts qu’il a entrepris. Tous les jours, le corps a besoin de récupérer pour pouvoir assurer ses tâches quotidiennes. Pour cela, veiller à ce que vous ayez chaque jour une bonne nuit de sommeil. Il est important d’avoir un sommeil de qualité en dormant au moins 7 heures ; l’idéal serait de remplir 8 heures. On néglige souvent ce point et pourtant le manque de sommeil peut être une grande source de problèmes de santé autres que les TMS. Alors, si vous avez des insomnies, pensez à les traiter et offrez-vous un sommeil efficace tous les jours pour avoir une bonne hygiène de vie. Une formation TMS pourrait vous aider à comprendre l’importance du sommeil et à le privilégier.

Faire des exercices physiques ou des échauffements avant toute activité

Peu importe vos activités, le corps a besoin d’être prévenu qu’il sera de nouveau sollicité pour être plus réceptif et pour suivre le rythme sans soucis. Pour cela, il est indispensable de commencer votre travail avec des exercices physiques. Avant de vous déplacer au bureau, vous pourrez réchauffer vos articulations, vos genoux, etc. Vous pourrez même attendre d’arriver sur le lieu pour exécuter quelques mouvements destinés à réveiller votre corps et vos muscles.

Il est vrai que le travail peut vous priver de temps pour réveiller vos articulations avec un peu de sport en douceur, mais vous avez d’autres moyens de solliciter votre corps pour quelques exercices. Par exemple, pour réveiller son corps, préférez les escaliers au lieu des ascenseurs. Prenez place et faites un petit massage des mains, des poignets et des doigts avant de vous mettre à taper sur le clavier de votre ordinateur. Et si vous avez la possibilité de faire de la marche, sollicitez vos muscles pour faire un sport léger avant de démarrer votre journée au travail. En prenant en compte de votre rythme, vous trouverez sûrement les bons moyens de réveiller vos muscles, vos articulations et toutes les parties du corps à utiliser pour votre travail. L’idéal serait de s’accorder au moins 10 minutes pour faire de la marche ou bien de faire du sport. Comme on le sait tous, faire du sport de manière régulière peut faire des miracles sur des désagréments tels que le mal de dos par exemple.

Améliorer les gestes et les postures et les habitudes

Les mauvais gestes et postures au quotidien figurent parmi les causes principales des TMS. Il est donc nécessaire d’accorder une attention toute particulière à vos postures. Pour commencer, il faut analyser votre situation de travail. L’objectif est de définir tous les facteurs de risque et y remédier. Quoi qu’il en soit, compte tenu des causes des TMS cités un peu plus haut, il est important de limiter toutes les tâches que vous trouverez répétitives. Améliorer votre posture au bureau. Par exemple, si vous devez soulever une charge, au lieu de solliciter votre dos, il faut plutôt plier ses genoux et soulever les charges en poussant les jambes. Si vous trouvez que les charges occasionnent trop d’effort, pensez à faire usage d’appareils apropriéer pour alléger votre tâche. Mis à part cela, trouvez des moments de pauses pour récupérer et reprendre un peu d’énergie pour continuer votre activité.

Les TMS ou troubles musculo-squelettiques marque beaucoup notre société actuelle étant donné que ces troubles atteignent de plus en plus de gens, notamment dans le monde professionnel. Entraînant de lourdes conséquences comme plusieurs arrêts de travail, et des désagréments sur plusieurs parties du corps, il est important de faire attention à cette maladie liée au travail. Pour ne pas subir cette pathologie, il est préférable de le prévenir. Mais comment ? Avant de répondre à cette question, faisant tout d’abord un petit tour d’horizon sur ce que sont réellement les TMS.

Les TMS et ses différentes causes

Les TMS sont en effet, un ensemble de pathologies touchant les muscles, les tendons, les articulations ainsi que les nerfs. Ce sont des maladies qui commencent par une gêne, mais qui s’aggravent de jour en jour pour ensuite entraîner des douleurs. C’est bien pour cela qu’il est toujours recommandé de faire une formation TMS. Ils touchent généralement les parties telles que le poignet, les mains ainsi que les doigts.

Les TMS proviennent d’innombrables causes. On ne saurait tous les cités, mais pour vous éclairer un peu, découvrez ci-dessous certaines d’elles :

  • Les mouvements répétitifs : enchaînant des mouvements répétitifs comme le travail à la chaîne. Sans s’octroyer de petites pauses, notamment régulières, un individu risque de présenter un TMS.
  • Une position maintenue pendant de longs moments
  • Les vibrations : elles sont dues aux outils vibrants que l’on tient à la main.
  • La manutention de lourdes charge, et cela pendant de longs moments.
  • Des postures contraignantes : ce sont des postures défavorables comme une position courbée. Avec une formation TMS, il est plus facile de comprendre les pathologies induites par les gestes et postures inadéquates.
  • Une position assise pendant de longues périodes : quelle que soit l’activité, le corps a besoin d’être actif tout en bénéficiant en même temps de petites pauses. Une position assise trop prolongée sera une source de TMS.

Lorsqu’un employé souffre des TMS, les conséquences peuvent être graves. Les risques d’inaptitudes professionnelles sont grands. Il risque des absences fréquentes, une baisse de performance et finit par perdre son emploi. Cela engendre aussi de lourdes conséquences néfastes pour un employeur. Cela concerne les enjeux financiers que doit subir ce dernier, car il doit par exemple participer à l’indemnisation de l’absence du salarié, l’image de marque de la compagnie se dégrade, etc. Pour ne pas arriver à de telles extrémités, il est plus judicieux de prévenir les TMS. Il est encore plus judicieux de faire une formation TMS.

 

Les différentes précautions pour éviter les TMS

Pour que vous soyez toujours productif dans votre travail et pour ne pas présenter des signes de TMS qui empireront à la longue, il n’y a rien de mieux que de prévenir cette maladie. Voici quelques listes essentielles des choses à faire pour y arriver :

Récupérer en ayant une bonne nuit de sommeil

Comme les temps sont durs, il est tout à fait logique de travailler, même encore plus qu’il ne faut pour atteindre ses objectifs. Mais, il ne faut pas oublier que le corps a besoin de se remettre de tous les efforts qu’il a entrepris. Tous les jours, le corps a besoin de récupérer pour pouvoir assurer ses tâches quotidiennes. Pour cela, veiller à ce que vous ayez chaque jour une bonne nuit de sommeil. Il est important d’avoir un sommeil de qualité en dormant au moins 7 heures ; l’idéal serait de remplir 8 heures. On néglige souvent ce point et pourtant le manque de sommeil peut être une grande source de problèmes de santé autres que les TMS. Alors, si vous avez des insomnies, pensez à les traiter et offrez-vous un sommeil efficace tous les jours pour avoir une bonne hygiène de vie. Une formation TMS pourrait vous aider à comprendre l’importance du sommeil et à le privilégier.

Faire des exercices physiques ou des échauffements avant toute activité

Peu importe vos activités, le corps a besoin d’être prévenu qu’il sera de nouveau sollicité pour être plus réceptif et pour suivre le rythme sans soucis. Pour cela, il est indispensable de commencer votre travail avec des exercices physiques. Avant de vous déplacer au bureau, vous pourrez réchauffer vos articulations, vos genoux, etc. Vous pourrez même attendre d’arriver sur le lieu pour exécuter quelques mouvements destinés à réveiller votre corps et vos muscles.

Il est vrai que le travail peut vous priver de temps pour réveiller vos articulations avec un peu de sport en douceur, mais vous avez d’autres moyens de solliciter votre corps pour quelques exercices. Par exemple, pour réveiller son corps, préférez les escaliers au lieu des ascenseurs. Prenez place et faites un petit massage des mains, des poignets et des doigts avant de vous mettre à taper sur le clavier de votre ordinateur. Et si vous avez la possibilité de faire de la marche, sollicitez vos muscles pour faire un sport léger avant de démarrer votre journée au travail. En prenant en compte de votre rythme, vous trouverez sûrement les bons moyens de réveiller vos muscles, vos articulations et toutes les parties du corps à utiliser pour votre travail. L’idéal serait de s’accorder au moins 10 minutes pour faire de la marche ou bien de faire du sport. Comme on le sait tous, faire du sport de manière régulière peut faire des miracles sur des désagréments tels que le mal de dos par exemple.

Améliorer les gestes et les postures et les habitudes

Les mauvais gestes et postures au quotidien figurent parmi les causes principales des TMS. Il est donc nécessaire d’accorder une attention toute particulière à vos postures. Pour commencer, il faut analyser votre situation de travail. L’objectif est de définir tous les facteurs de risque et y remédier. Quoi qu’il en soit, compte tenu des causes des TMS cités un peu plus haut, il est important de limiter toutes les tâches que vous trouverez répétitives. Améliorer votre posture au bureau. Par exemple, si vous devez soulever une charge, au lieu de solliciter votre dos, il faut plutôt plier ses genoux et soulever les charges en poussant les jambes. Si vous trouvez que les charges occasionnent trop d’effort, pensez à faire usage d’appareils apropriéer pour alléger votre tâche. Mis à part cela, trouvez des moments de pauses pour récupérer et reprendre un peu d’énergie pour continuer votre activité.

Un bon nombre de moyens existe pour prévenir les TMS. Mais pour être conscient des enjeux liés aux TMS et pour lutter efficacement face à ces maladies, il ne faut pas hésiter à faire une formation de TMS.

Un bon nombre de moyens existe pour prévenir les TMS. Mais pour être conscient des enjeux liés aux TMS et pour lutter efficacement face à ces maladies, il ne faut pas hésiter à faire une formation de TMS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.